En finir avec les défis à la con!

Certains hommes aiment les activités risquées. On a tous en tête ces hommes qui marchent sur des braises incandescentes, et en tire un certain orgueil ( allez savoir pourquoi…). On sent tout de suite que, dans le cadre de ces (débiles) expériences, le regard de l’autre est primordial. Il ne viendrait jamais a l’idée de quiconque de sauter sur des braises brûlantes , tout seul chez soi (on imagine mal un type sortant des braises de sa cheminée et les piétiner comme ça, en solo…)

En réfléchissant un peu (3 secondes environ), on constate que ce qui est a l’œuvre ici est strictement de la même nature que la fierté du petit enfant quand il se jette dans une piscine avec sa bouée-canard et qu’il dit à sa mère: « t’as vu ce que j’ai fait, hein, t’as vu ». « Mais oui mon petit , c’est très bien! »
Alors que certains ont compris, peu de temps après le stade du canard, qu’on pouvait peut-être faire mieux que prendre de plus en plus de risques pour être fier devant sa maman, d’autres se lancent dans une sorte de spirale infernale vers toujours plus de danger.
Pourquoi?en partie pour « se la péter »! Pour sortir de l’anonymat, pour avoir leur instant de gloire. Et oui, car ils sont aussi motivés par notre propre voyeurisme, notre goût du sensationnel. On pense qu’ils sont un peu dingues, mais on les admire: l’homme semble attirer par les spectacles où la mort est proche, possible. J’en veux pour preuve les attroupements devant les accidents, l’audimat réalisé par les émissions TV ou les diffusions web de certains défis risqués.

Heureusement , nous pouvons sauver quelques uns de ces adeptes du danger.
Comment? Tout simplement en les ignorant et en discréditant toutes ces activités, sans relâche.
Sans éclairage sur leurs activités risquées, ils perdront une grande part de leur motivation et une partie d’entre eux passera à autre chose.
(On me répondra peut-être que c’est bien que des hommes se dépassent, aillent au bout leur limite. Bof, quand c’est pour faire des choses qui ne servent à rien , ça n’a aucun intérêt. Autant on a besoin de héros quand il s’agit de sauver des gens, d’aider son prochain, d’entrer en résistance contre l’oppression éventuelle, autant le fait de prendre des risques inutilement ne doit jamais être encouragé)

Parmi les autres activités trop dangereuses et trop inutiles, citons:
le base-jump (on se jette d’une falaise avec un parachute), le saut à l’élastique (on se jette d’un pont ou autre, suspendu à un élastique) , le balconing (on se jette du balcon dans la piscine d’un Hôtel), la plongée en profondeur en apnée, mais aussi,le rafting en eaux noires, les acrobaties en bicross ou motocross, l’escalade sans corde, canyoning, deltaplane, ULM, héliski, plongée de haut vol ,parachutisme, parapente, descente de rivières, saut à skis, vol à skis, etc…

Pour illustrer cet article, parce qu’on est entre nous ET car c’est accompagné de la mention suivante “Exemples d’activités dangereuses et que je trouve inutiles, à ne surtout pas chercher à imiter »:
(rappelons qu’elles ont toutes fait de nombreux morts et blessés graves)

 

 

 

 

 

Photo d’illustration: Flickr.com Certains droits réservés par f-l-e-x

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s